LES DIX GAMMES GEUNA

Pour faciliter la compréhension de ces gammes, je me suis inspiré d' une méthode de Judo qui veut qu' il y ait un attaquant, et un attaqué, nos amis judokas ont appelé leurs combattants : Uke et Tori.

Pour nous sabreurs, nous aurons pendant toutes les explications qui vont suivre :

         ALAIN qui fera les gamme et PAUL qui jouera le rôle de "partenaire-adversaire", et il sera toujours obligé de donner le meilleur de lui-même (au contraire du Maître, en individuel, qui peut être fatigué en fin de journée).

Selon le programme de la semaine ou la période dans la saison d' entraînement, ALAIN et PAUL pourront être du même niveau ou d' un niveau différent, par exemple, PAUL peut être le parrain d' ALAIN. L' osmose des Jeunes et des Anciens se fera beaucoup plus facilement avec une "méthode" genre menu :

- PAUL, Le Cadet : « Que veux-tu travailler ? »

- ALAIN, Le Benjamin :  «  La 8, je n' arrive pas à la faire correctement ! ».

Ceci 2 fois par semaine pendant 1/4 d' heure créera une dynamique de groupe extraordinaire dans votre salle, à Tarbes cet «échange de savoir » se réalise les mardis et vendredis de 17 h 30 à 18 h. Il est possible de donner aux enfants une échelle de valeur selon la réussite progressive des gammes, cette échelle se mesurera, en fait, uniquement en comparaison avec le copain ou avec le ou les meilleurs.

1ère GAMME :

Batté Quarte Main, Batté Quarte Bras, Batté Quarte figure
   
       PAUL en garde classique, il tient son sabre fermement, dans le cas contraire les battements d’ ALAIN seront inefficaces 

ALAIN : BATTÉ QUARTE (tranchant) main (tranchant), BATTÉ QUARTE (faux tranchant) bras, BATTÉ QUARTE (faux tranchant) figure. (Le 1er lentement, accélération progressive dans les 2 suivants, et allongement progressif du bras).

- Sur place à distance d'  allongement du bras,

- Sur la position 3 allongée fixe de PAUL,

- Pendant l' allongement du bras de PAUL.

- En marchant sur la retraite de PAUL,

- En enchaînant sans arrêt sur les retraites de PAUL

- En rompant sur la marche de PAUL,

        - En rompant et en enchaînant sans arrêt sur les marches de PAUL.

- En rompant ou en marchant selon les déplacements de PAUL, celui-ci dans ce type d’exercices va commencer à chercher le contre-pied et le changement de rythme pour lui-même, tout en créant des difficultés graduelles au copain.

Revenir très souvent à l' action de pied ferme et s' il le faut uniquement au BATTÉ QUARTE main au ralenti (bascule de la lame qui touche le gant de PAUL sans violence, le coup étant presque posé délicatement).

Réaliser d’autres fois uniquement la fin de la gamme, BATTE 4  - Figure à droite, et ce au ralenti, puis à vitesse très rapide – avec le faux tranchant ou avec le tranchant, vous habituer aux deux possibilités - (la lame rebondi de la tierce de PAUL à sa figure, comme le ferait une balle de ping-pong, lancée très fort sur les murs d’un couloir !) – Chers Maîtres vous êtes prévenus ce genre d’exercice ruine les masques, il en est de même avec la 8ème, heureusement que nous sommes là pour faire travailler ces pauvres fabricants de matériel d' escrime !

2ème GAMME :
   
         Changez Batté Tierce, Banderole - Flanc

Nous sommes à la fin de la  1ère gamme, PAUL est toujours en Tierce, ALAIN a sa lame entre la lame et la figure de PAUL comme s' il venait de coller un timbre sur la joue de PAUL. ALAIN va raccourcir son bras, afin de pouvoir passer dans l' autre ligne, en faisant un petit mouvement circulaire.

ALAIN :  CHANGEZ (de ligne) BATTÉ TIERCE BANDEROLE, reprise immédiate au FLANC.

Le BATTÉ TIERCE sera effectué un peu comme une feinte tête incomplète, en froissant la lame de PAUL dans son tiers supérieur afin que PAUL ait envie de se couvrir en QUINTE. La REPRISE IMMÉDIATE AU FLANC va permettre de limiter l' amplitude "désastreuse" de la banderole.

·     Enchaîner de suite après la 1ère gamme,

·     ALAIN et PAUL en garde normale avant l' exercice (il n' y aura pas de "Changez batté tierce" mais directement "batté tierce",  attention, ce geste sera le départ de la 6ème et de la 7ème donc réalisez-le du mieux que vous pourrez !).

·     Sur place, en marchant ou en rompant.

·     Au ralenti, puis en accélérant progressivement.

·     Selon les déplacements de PAUL et de la vitesse de ses déplacements, s’il marche doucement, ALAIN réalisera l’exercice au ralenti.  Si PAUL recule rapidement, ALAIN exécutera la gamme en marchant le plus vite possible  au détriment de la bonne réalisation technique



3ème GAMME :

Contre attaque dessous, Quinte Flanc

A la fin de la 2ème gamme, ALAIN est en position finale de l' ATTAQUE AU FLANC, bras allongé (pas tendu, légèrement débloqué ) PAUL lui porte une ATTAQUE A LA TÊTE, ALAIN, dès le départ de l' action et en raccourcissant très peu son bras, exécute une contre attaque DESSOUS (par tranchant) puis va vivement PARER QUINTE et RIPOSTE immédiatement AU FLANC,  il retrouve ainsi sa position initiale.

· La contre attaque peut ne pas être très rapide, mais il faut chercher la vitesse de la quinte flanc, (changement de rythme dans la gamme).

· PAUL portera son attaque à la tête lentement au début puis de plus en plus vite.

· Il est logique d' exécuter la 3ème gamme en rompant, mais, dans un but pédagogique ALAIN pourra l' exécuter sur place ou en marchant, et très souvent revenir à l' exercice AU RALENTI.

N.B. Pour enchaîner avec la 4ème gamme, PAUL devra prendre tierce pour parer cette riposte au flanc.

4ème GAMME : 

Tierce Tête, Quinte Tête, Prime Tête

Au départ les 2 partenaires sont en garde classique - petite distance.

·     - PAUL ATTAQUE AU FLANC, ALAIN PARE TIERCE et RIPOSTE A LA TÊTE.

·     - PAUL PARE QUINTE et RIPOSTE A LA TÊTE, ALAIN PARE QUINTE et RIPOSTE A LA TÊTE.

·     - PAUL PARE QUINTE et RIPOSTE A LA BANDEROLE, ALAIN PARE PRIME et RIPOSTE A LA TÊTE.

Une des gammes les plus appréciées du débutant mais également très intéressante pour le placement et la vitesse du compétiteur.

L' exécuter très souvent au ralenti, puis en vitesse croissante ou décroissante (en la "chantant" selon le rythme que va lui donner PAUL).

S' enchaîne très facilement avant ou après toutes les autres gammes.

Sur place en rompant, en marchant, de la fente, dans le temps du retour en garde, puis selon les déplacements de PAUL.

Exemple de travail avec changement de rythme :

très lent  -   rapide  -   très rapide

très rapide  -   lent  -   très rapide

rapide  -  très  rapide  -  lent  -  très lent « image par image »

Pour le « très lent » demander aux élèves de prendre le temps virtuel de faire une photo à chaque position

5ème GAMME :
   
         Contre Attaque Tierce Tête, Contre Attaque Quinte Tête, Contre Attaque Quarte Tête
Très connue, cette gamme donne un excellent placement de main, comme toujours, il ne faut pas hésiter à la réaliser à différents rythmes, bien trop souvent les tireurs ont tendance à la réaliser le plus vite possible ce qui ne permet aucune correction et nuit parfois à « l' empreinte» du geste juste dans l’espace, du contact juste de sabre à sabre ou de sabre à cible.

PAUL ATTAQUE AU FLANC lentement,

ALAIN CONTRE ATTAQUE MANCHETTE extérieur, PARE TIERCE et RIPOSTE A LA TÊTE.

PAUL PARE QUINTE et RIPOSTE lentement A LA TÊTE,

ALAIN, en restant bras aux trois quarts allongé, CONTRE ATTAQUE DESSOUS, PARE QUINTE et RIPOSTE A LA TÊTE,

PAUL PARE QUINTE et RIPOSTE lentement A LA BANDEROLE,

ALAIN CONTRE ATTAQUE MANCHETTE intérieur, en gardant sa main à DROITE pour faire cette contre attaque, puis porte vivement sa main à GAUCHE pour PARER QUARTE, et RIPOSTE A LA TÊTE.

TRÈS IMPORTANT d' avoir la maîtrise de cet exercice AU RALENTI (comme tous les autres gestes du sabreur, revenez souvent sur ce qui a été dit du ralenti à la 1ère gamme) Le copain portera plus de corrections au ralenti.

Variantes :
   
         ·   - doubler les contre attaques,
   
         ·   - exécuter la gamme à l' envers.

Rythmes :

contre attaques lentes (voire posées) suivies des parades ripostes très rapides.

        Tous les changements de rythme de la 4ème gamme sont possibles

très lent  -   rapide  -   très rapide

très rapide  -   lent  -   très rapide

rapide  -  très  rapide  -  lent  -  très lent «image par image »

    - Sur place - en rompant - en marchant.
   
           - En fonction des déplacements de
PAUL

Exemples d' enchaînements intéressants :

    -4ème+5ème,

   -5ème+4ème,

   -5ème (vitesse normale) + 4ème (très rapide) + 5ème (très lentement en doublant les contre attaques), etc...

 

 

6ème GAMME  :

(cette gamme est le contre temps de prime-tête)

Contre de Tierce en Bond Avant (en cherchant l' engagement ou le battement). sur le dérobement de pointe de l' adversaire Contre Temps de Prime Tète

ALAIN (l’attaquant) est au départ à la distance minimum de Marche et Fente

PAUL (l' attaqué) est en garde de tierce un peu longue

ALAIN va chercher à engager TIERCE en marchant, en ballestra ou en bond avant, en faisant cette recherche de fer par un CONTRE DE TIERCE, en faisant progresser ce contre de tierce en colimaçon vers l' avant . Avec des débutants nous demanderons de faire un CONTRE DE TIERCE en marchant et en cherchant l' engage­ment, alors qu' avec des tireurs plus confirmés nous demanderons de faire un BOND AVANT et une recherche de fer par battement toujours par CONTRE DE TIERCE, il est possible de demander également de faire un "engagement" comme au fleuret.

Excellent travail de PAUL qui va s' entraîner à DÉROBER correctement de la pointe cet engagement ou ce battement de tierce en DEMI-FENTE ou par un léger "penché" du buste suivi d' un RETOUR EN GARDE immédiat pour être prêt à parer le contre temps d' ALAIN par l’exécution d’une QUINTE rapide.

Cette parade, en fin des 10 gammes, est à exécuter de temps en temps dès le plus jeune âge, puis régulièrement au fur et à mesure que les tireurs s' affirment, suivi de contre-ripostes diverses amenant les deux tireurs en véritables phases d' assaut.

Ne jamais oublier qu' en COLLECTIF. PAUL doit rester un "partenaire adversaire" qui doit aussi S' ENTRAÎNER, et qu' il ne doit jamais être un prof donnant la leçon ! donc il peut, et il doit, à tout moment être contrarié par ALAIN.

ALAIN va donc parer ce dérobement dessus par une PARADE DE PRIME suivi d' un COUPEZ TÊTE.

Variante : Au pied levé, ALAIN s’aperçoit que PAUL veut parer le coupé tête par QUINTE. Il lui faudra tromper au flanc !... avec le temps et beaucoup de travail…… !

Enchaînement : à la fin de la réalisation de la 6 ou de la 7 par ALAIN, PAUL à temps perdu va suivre le retour en garde d’ ALAIN en exécutant un coup de pointe, ALAIN fera un batté prime coupez tête sur ce coup de pointe. Les deux partenaires maîtrisant bien cet exercice assez simple, nous allons compliquer un peu en autorisant PAUL à dérober ce batté prime ! Qu’à cela ne tienne, ALAIN est maintenant assez fort ( car il a tellement travaillé la 8 ) qu’il va rattraper l’attaque composée de PAUL sur son retour en garde par une super seconde figure à droite ! Il avait raison Geuna, c’est super fastoche l’escrime !

6ème GAMME bis :
   
     Même départ que la 6 mais PAUL : dérobement composé. (Dessus-dessous)
       
ALAIN : Contre de Tierce, Prime, Seconde Figure à droite.

PAUL par une "feinte du temps" va avoir à dérober composé :

FEINTE DESSUS avec appel du pied, dérobement dessous de la PRIME d' ALAIN

ALAIN pratiquement au pied levé, devra avoir une vive réaction en SECONDE

et RIPOSTER A LA FIGURE A DROITE.

·     Très important travail de passage de pointe de PAUL, comme d' habitude les deux partenaires vont donc travailler.

·    Défaut général; les partenaires ont tendance à réduire la distance. Il faut rester à une distance minimum de Marche et Fente, dans le cas contraire, on aura beaucoup de mal à faire l' enchaînement qui suivra.

·     Lorsqu' il est bien enregistré mécaniquement parlant, les tireurs arrivent à s' engager totalement dans cet exercice, il est d' ailleurs très difficile de le soutenir plus de 2 ou 3 minutes à vitesse rapide. Évidemment parades et ripostes variées sont les bienvenues pour maintenir la concentration finale d' action, afin de ne pas laisser tomber la main.

Enchaînements :

·     - 6ème et 6ème bis dans l' ordre

Cet enchaînement donne un très bon "fractionné" en demandant aux deux partenaires de s' engager à leur vitesse maximum sur 30 secondes, ALAIN revenant au plus vite en garde à la fin de chaque gamme. Selon la période d’entraînement nous demanderons 3 séries d’enchaînement à chaque tireurs à 25 ou 30 secondes. A la fin de ce fractionné, bien réalisé, il n’est pas rare d’être à 180/190 pulsations cardiaques.

·     - 6ème et 6ème bis dans le désordre, au début PAUL fera ses dérobements sans trop de rapidité, puis, petit à petit, il essaiera de toucher avec ses dérobements.

·    Essayez cet excellent enchaînement à trois possibilités

 Si PAUL laisse ALAIN prendre sa "ferraille" dans le premier engagement en marchant =  2ème gamme

Si PAUL dérobe dessus =  6ème  gamme

Si PAUL dérobe feinte dessus, dessous =  6ème  bis

Cet enchaînement peut faire partie d' un entraînement avec assauts à thèmes  que nous nommons : « contre de tierce et la suite... »

 

7ème GAMME :
   
     Bond Avant en Demi Quinte - arrêt dessous - Seconde Figure
   
     Très similaire à la 6ème gamme, cet exercice favorisera la mécanisation des tireurs ayant une préférence pour la parade de Seconde, ou au contraire sera une gamme intéressante pour un élève qui ne "sent" pas très bien cette Seconde. Bien sûr, nous en revenons toujours aux deux possibilités qui s’offrent à l’escrimeur :

        - Travailler un « spécial »(une action que l’on maîtrise parfaitement)

- Ou, au contraire, combler ses lacunes en complétant son bagage technique.
Un conseil, pratiquez en permanence les deux possibilités !

ALAIN tente en BOND AVANT de se saisir de la lame de PAUL avec un battement dans une position "bâtarde" de demi-quinte, moitié Quinte longue, moitié Tierce longue, c' est-à-dire que sa lame sera en oblique. A très grande distance, il lui sera impossible de se saisir de cette lame mais sa position finale bloquée en demi-quinte lui permettra de REVENIR très vite EN SECONDE afin de PARER LA contre attaque DESSOUS que lancera PAUL. RIPOSTE du tac au tac FIGURE A DROITE, ou à temps perdu à la banderole.

 

Tant pour le Maître, que pour le Tireur et que pour l’Arbitre :

           Attention aux deux définitions qui vont suivre et qui soulèvent beaucoup trop de polémiques.

 

1 - PAUL fait une contre attaque (sur place ou en rompant)

   ALAIN exécutera un contre temps.

                           Ou

2 - PAUL fait une attaque sur la préparation (en marche, ½ fente ou fente)

  ALAIN exécutera une parade et riposte.

 

Alors on va appeler la première action contre temps offensif et la deuxième contre temps défensif. On laisse le nom de contre temps à l’action qui tire profit de la contre attaque. -« Et nous appellerons parade de deuxième intention la seconde action ! »  Excusez moi de ne pas être d’accord !

Pourquoi ne pas l’appeler simplement parade et riposte ! qui vous dit que c’est une action de seconde intention ? Elle peut être de seconde intention mais elle peut également être de parti pris ! Alors nous n’avons pas à généraliser et à appeler cette action autrement que par parade riposte !

A très grande distance, en profitant du fouet du sabre électrique, lancer ce contre temps vers la manchette dessus comme le font depuis toujours les épéistes.

Pendant le début de l’action laisser votre sabre droit, un peu comme si vous vouliez aller à la tête, car si dès le début vous menacez la manchette, votre adversaire comprendra votre intention

Et vous entendrez votre entraîneur :  «C’est une action Télécoms ?..Téléphones encore plus ton coup, si tu veux vraiment ne pas toucher ! Un peu gros ce piège ! Comme un éléphant ! » Puisque çà trompe un éléphant, imaginez que PAUL réussisse à tromper la seconde
  d’
ALAIN … et nous aurons la 7ème bis.

 

7ème GAMME bis
         ALAIN ballestra en ½ Quinte
   
      PAUL feinte coup de pointe dessous
   
      ALAIN parade de seconde
   
      PAUL trompe dessus
   
     ALAIN
pare tierce et riposte à la banderole en se fendant

         Les puristes de l’histoire de l’escrime, auront reconnu dans l’action de PAUL la « finta in tiempo », il faut reconnaître que cela fait chaud au cœur quand on la réussi en combat, la petite italienne !

Variante :
   
    
PAUL dérobe simple ou composé, à ALAIN de se débrouiller.
   
      A pratiquer souvent sous forme de combats à thèmes, exemple à 5 intentions :

ALAIN en ½ Quinte
   
    
PAUL peut :    ne pas réagir
   
                                 réagir en pointe (simple ou composée)
   
                                 ROMPRE ET CASSER LA DISTANCE
   
                                 CONTRE. ATT. MANCHETTE
   
                                 ATT.SUR LA PRÉPARATION(avec ou sans fer)

Évidemment toutes les gammes peuvent et doivent ainsi être travaillées, en vous amusant sous forme d’assauts, réalisable parfois même en début d’entraînement pour l’échauffement. Vous pouvez faire réaliser ces enchaînements à des tireurs de haut niveau n’ayant (malheureusement) jamais pratiqué le collectif, nous l’avons plusieurs fois réalisé avec les équipes nationales cadettes de Russie, de Pologne, d’ Espagne et les Tarbais sans l’ombre d’un problème, alors ne vous posez pas top de questions et essayez !

 

8ème GAMME :
   
             Batté Seconde, Figure à Droite, changez Batté Prime Tête
   
             Elle est une synthèse des 6ème, 6ème bis et 7ème gammes Elle donne une très bonne mécanisation sur le second système. Exécutée en rompant, cette gamme mécanisera les élèves sur la parade riposte ; exécutée en marchant elle fera naître chez certains le bon "tempo" de la partie défensive du contre temps du second système.

 PAUL est en garde pointe en ligne main basse bras aux trois-quarts allongé, ALAIN a son point de départ sabre posé sur la figure à droite de PAUL. ALAIN fait un BATTEMENT DE SECONDE suivi immédiatement de l'  ATTAQUE FIGURE A DROITE. Puis, après avoir fait le tour du masque de PAUL, il exécute un BATTEMENT DE PRIME COUPEZ TÊTE, puis revient à la case départ et ainsi de suite en enchaînant le plus vite possible les cinq temps de cet exercice.

Variantes;

·     - ALAIN fait plusieurs fois batté seconde figure et, seulement lorsqu' il se sent bien placé, il enchaîne le changez batté prime tête,

·     en rompant

·    en marchant,

         ou, selon le bon vouloir de PAUL, soit en marchant soit en rompant (exercice très fatigant, respecter l' alternance, en fractionné 30 secondes chacun, en vitesse rapide ).

Exercice très prisé par les petites catégories voire même les scolaires (contact du fer, bruit... Zorro et les Mousquetaires..!). Possibilité de l' apprendre avant la 6 et la 7. Important de bien maîtriser la 8, on n’insistera jamais assez sur cette 8 elle est une base très importante du « bon »sabreur, elle est également très enrichissante pour le fleurettiste . Les résultats de mécanisation du fleurettiste sur la 8ème , sont assez spectaculaires, évidemment les coups terminent de pointe, après le batté prime, on terminera par un coupé, et après le batté seconde, par un dégagement qui « rase » la coquille de l’adversaire.

Et surtout, comme toujours,  varier les rythmes :

très lent  -   rapide  -   très rapide

très rapide  -   lent  -   très rapide

rapide  -  très  rapide  -  lent  -  très lent « image par image »
   
    
très lent « image par image » - très rapide

9ème GAMME :
   
         Contre Attaque Dessous, Contre attaque Dessus Batté Quarte Coupez Flanc
   
         A exécuter en rompant sur la marche de PAUL.

 PAUL fait une FEINTE TÊTE en marchant. ALAIN exécute une contre attaque DESSOUS avec le faux tranchant au moment de la pose de son pied arrière de sa retraite, suivie immédiatement d' une contre attaque DESSUS avec le tranchant, immédiatement suivie d' un BATTÉ QUARTE COUPEZ DESSOUS AU FLANC (tel le batté quarte coupez dessous du fleurettiste en main de seconde). Pour toucher au flanc ALAIN sera obligé d' arrondir son coupez flanc et de se pencher un peu à la fin de sa retraite. Étant ainsi penché il s’offre un peu à la riposte de l' adversaire, aussi, très vite, nous enchaînons la 9 à une autre gamme pour habituer ALAIN à revenir dans une position plus équilibrée.

Variantes :

-       dessous dessus batté quarte banderole.

-       Travail du doigté : doubler tous les coups.

Enchaînements :

·     -9 ème (rapide) + 1 ère (rapide),
        ·    -9 ème (rapide)  + 1 ère (au ralenti),
   
     ·     - 9 ème (rapide) + 4 ème (au ralenti),
   
     ·     -9 ème + 5 ème + 4 ème, à différents rythmes
   
     ·     - 9 ème + 4 ème +5 ème + 4 ème en variant le rythme de l' une ou de l' autre en doublant les contre attaques

Terminer la leçon technique sur un enchaînement de ce type avant de passer à la tactique.

 

10ème GAMME :

ALAIN attaque à la tête en Fente, ou en marche et fente.
   
          Si PAUL riposte au flanc 
   
                  ALAIN : Seconde Figure à Droite.
   
          Si PAUL riposte à la banderole
   
                 ALAIN
 : Prime Tête.

Excellente gamme réalisable avec des élèves n’ayant jamais pratiqué le collectif. Je fais souvent exécuter cette gamme comme échauffement en jouant, presque comme un «assaut-souple » où l’attaqué ne réagit pas vivement mais reste le plus classique possible ( Les judokas appellent cela le randori souple )

On peut chercher la performance, en travaillant la vitesse de la contre riposte d’ ALAIN ; en demandant à PAUL de toujours riposter à la banderole (attaque au ralenti suivi de la contre riposte le plus rapidement possible). C’est un exercice qui plaît beaucoup.

Variantes en partant de ce dernier exercice :
   
        
PAUL ne pare pas = l’attaque doit toucher
   
        
PAUL recule vivement pour faire tomber dans le vide = il a donc droit à des ripostes variées
   
        
PAUL au départ de l’action contre attaque dessous = ALAIN doit exécuter le contre temps de seconde figure à droite
   
        
PAUL au départ de l’action attaque sur la prép. = ALAIN parade riposte

10ème GAMME bis :

ALAIN , immédiatement et en essayant d’être le moins en retard possible sur le geste et le tempo de PAUL, ALAIN va fermer la cible menacée par une parade très correctement exécutée, et ce, sans toucher la lame de PAUL.

 Les deux partenaires étant, au départ, en garde de tierce,

---- si PAUL passe par-dessous (comme un dégagement de fleuret) pour attaquer à la banderole, ALAIN devra fermer sa cible banderole par une parade de quarte, sans le moindre contact de fer.

---- si PAUL passe par-dessus, il menacera pendant un court instant la tête d’ ALAIN et pour suivre le jeu il sera logique que celui-ci se couvre en quinte  pour vite finir sa défensive par une prime et non pas quarte !

---- sans crier gare PAUL peut porter réellement son attaque à fond dans l’une des trois cibles > suit la 10ème gamme( rappelons que la 10 peut se faire dans l’une des trois cibles : côté gauche, donc dans la tierce, côté droit donc dans la quarte, ou à la tête donc dans la quinte, c’est cette dernière qui est la plus courante pour l’initiation)

---- à l’improviste c’est ALAIN qui peut couper la parole à PAUL par un arrêt de la pointe – cette action est très spectaculaire et plaît beaucoup, évidemment ce ne sera pas en individuelle que vous pourrez couper la parole à votre Maître  de cette manière un peu indélicate de Maître à élève, mais tout à fait correcte de « partenaire à adversaire partenaire ».

Cette gamme donc, EST TRÈS IMPORTANTE, vous pouvez la faire réaliser à des bons tireurs en cherchant la perfection du placement général, pieds, jambes, effacement des éPAULes temps de parade avec retard imperceptible d’ ALAIN, le tout en déplacements variés de PAUL qui va petit à petit chercher le contre pied sur les déplacements d’ ALAIN, lorsque vous en serez à ce stade, vous commencerez à maîtriser le collectif vrai, celui qui fait vibrer en vous ces cordes de la satisfaction cachée, parce que vous avez devant vous une trentaine de spadassins qui ressemblent à de vrais sabreurs ! Vous allez communier dans l’effort avec vos élèves et parfois vous intercaler entre quelques-uns uns pour corriger plus en profondeur tel ou tel défauts, mais ce, et surtout très brièvement.

 

* Le faire tomber trop court -

PAUL a le droit de porter une attaque simple en marche et fente, mais avant d’attaquer il se déplace et ALAIN, qui n’est pas armé doit absolument et au même tempo, suivre ces déplacements variés.

 ALAIN devra absolument réaliser une retraite conséquente et rapide  pour ne pas être touché car n’ayant pas d’arme il est dans l’impossibilité de prendre une parade,  il réalise donc : une parade de distance .

Depuis la disparition de la flèche, cet exercice a énormément d’importance, aussi le réalisons nous à chaque leçon et évidemment à différents rythmes et en recherchant le contre pied.

Attention : certains arbitres manquant de pratique et n’ayant jamais cherché ce « tomber dans le vide » à l’époque où ils étaient tireurs, abusent un peu de cette expression et finissent par ne plus sentir la différence entre :

l’attaque loupée, posé du pied avant et reprise d’attaque et,

l’attaque composée en reprise de fente.

        Évidemment ces deux actions peuvent prêter à confusion, les Hongrois pensent que tous les arbitres français se trompent sur cette action et donnent, comme le font également souvent les Russes, l’attaque composée, il suffit comme d’habitude en cas de litige, d’en parler entre Maître, Arbitres et Tireurs, mais ne serait-ce point là le travail des commissions pédagogiques ou une réflexion intense et brûlante des commissions d’arbitrage ?? Je ne sais même pas qui sont les Maîtres composants ces commissions.